AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Avoir su, j'aurais mis des bottes [Pandore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Avoir su, j'aurais mis des bottes [Pandore]   Dim 10 Mar - 15:21


# Oh hell, no !

look where the hell you put your feets


Des heures ou des jours? Aurore ne comptait plus. Le froid avait rendu ses pieds et ses mains nus si sensibles que chaque pas et chaque petit mouvement était douloureux. Elle marchait depuis longtemps depuis sont arrivée dans le jeu...ce terrible jeu bien trop réel pour être vrai...mais enfin elle arrivait dans la Plaine Sud grâce aux directions d'un marchant qui l'avait croisée entre deux villages - détail qu'elle ne savait pas -. Il lui avait indiqué le plus près, étant malheureusement trop débordé pour l'y mener dans sa charrette. S’emmitouflant dans sa chevelure, la jolie blonde s'était forcée à continuer. Au moins, bouger la réchauffait un peu.

Elle était frigorifiée, avait du mal à enchainer les mouvements et crevait de faim. Elle avait bien pensé à la pomme dans son inventaire, mais avec le froid elle aurait peine à la tenir et si elle l'échappait sur la route elle n'oserait pas la reprendre pour manger le reste. Après tout, elle n'était pas au courant si des médecins étaient présents pour la guérir 'un quelconque empoisonnement...et si ce jeux se terminerait par elle se réveillant devant son écran ou ne se réveillant jamais. Pour la première fois depuis longtemps, Lenkins n'avait pas le sourire au visage. Elle était en colère. Pourquoi avait-elle acheté cette cochonnerie? Elle voulait rentrer à la maison, s'enrouler dans ses draps et ne plus y penser. Mais elle avait eu beau fouiller tout les menus qu'elle pouvait activer, aucune option " Quitter la partie " n'apparaissait. Ces concepteurs étaient vraiment des sadiques et devaient être en train de s'éclater devant leurs moniteurs.

Enfin, elle mettait les pieds dans un village. Les gens ne l'observèrent même pas. De banals PNJ's qui s'en foutaient bien qu'elle soit en train de geler sur place. Du regard elle cherchait un marché, un hôtel quelque chose pour aller au moins un peu se réchauffer ! Enfin, elle vit une boulangerie. Son ventre gargouilla. Elle n'avait pas d'argent, mais peut-être qu'au moins un PNJ ferait preuve de pitié? Lâchant ses cheveux elle se mit à jogger, parce qu'avec l'état de ses jambes lui était impossible de courir. Elle sentit un poids la retenir, mais n'eut pas le temps de réagir qu'elle chuta sur le dos, retenue par ses longues mèches blondes sur lesquelles une inconnue marchait. Elle au moins elle n'était pas nue pied. Fronçant les sourcils, Aurore cria de toute ses forces.

" Dit, ça ne t'as pas tenté de regarder ou tu marches? "

S'adressant à la fille. Elle ne s'attendait pas à ce qu'elle se retourne vers elle. La douleur lui faisait oublier le fait le plus logique à propos de ce jeu...elle n'était pas la seule à y jouer.

(c) Ségo Soyana sur Epicode


Dernière édition par Aurore Lenkins le Sam 13 Avr - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'ai rejoint les rangs de Neïth
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Avoir su, j'aurais mis des bottes [Pandore]   Dim 17 Mar - 14:45




Idiot, think before you speak !
And now, I will still make me an enemy ...


One more day ▬ J'étais encore dans cet endroit. J'avais passé la nuit dans une petite grotte, d'ailleurs j'ai eu vraiment du mal à la dénicher, celle-là ! Je cherchais un endroit où m'abriter du froid, repoussant la neige avec mes gants pour voir si quelque chose se cachait sous ce tas de flocons. Au bout d'une bonne heure de recherches, alors que la nuit commençait à emplir lentement le ciel, je reconnus l'entrée d'une grotte à l'aide du faisceau de ma lampe de poing. L'entrée était plutôt étroite et je crus un instant que mon derrière allait rester coincé entre les pierres. Pourtant, je n'ai presque rien mangé depuis mon arrivée.Il n'empêche que cette fameuse grotte se révéla bien plus grande que je ne le pensais. J'eus largement la place d'étendre mon manteau sur le sol et ainsi, m'allonger confortablement dessus et poser mon sac près de moi. D'ordinaire, l'obscurité ne m'effraie pas, mais cette fois, je dois bien avouer que le faible halo de lumière de ma lampe me rassura.

Le matin, j'enfilais rapidement mon manteau et gardais mes habits, n'ayant rien d'autre pour me changer. Je passais la hanse de mon sac par-dessus l'épaule avant de m'approcher de l'entrée de la grotte et déplacer quelques rochers pour agrandir le trou et sortir plus facilement. C'était une journée de plus dans cette région. Je n'avais passé que quelques jours ici et pourtant, la neige me tapait déjà sur les nerfs. En fait, ce n'était pas tant la neige mais plutôt les centaines d'arbres identiques. Je marchais dans le but de trouver une ville ou une petite maison perdue dans cette immense forêt et boire un bon chocolat chaud. J'aurais pu en faire apparaître un, mais j'avais beau essayer, à chaque fois je n'avais qu'une vulgaire tasse vide. Abruti de don inutile.
Je passais ma main devant ma bouche pour tousser à de multiples reprises. Étais-je en train de tomber malade ? Déjà ? Je commençais bien... Bientôt, on retrouvera mon pauvre corps sous des mètres de neige et on me jettera dans une fosse. Ou peut-être me laissera-t-on pourrir ainsi ? Ses pensées négatives tournoyaient dans mon esprit mais se turent quand j'aperçus une petite maison qui semblait pourtant si loin de moi. Mes jambes retrouvèrent une certaine force et mes foulées s'allongèrent, je trottinais en direction de cette habitation. Enfin, elle était face à moi. Je toquais à la porte, personne. Je tournais la poignée, la porte était ouverte. Je ne savais pas si je devais entrer ou non. Et si jamais quelqu'un me surprenait ? Je n'avais pas le temps d'hésiter et entrais dans cette maisonnette. Sur la table, du pain et sur le plan de travail, une tasse de lait chaud, encore pleine. J'oubliais mes bonnes manières et me jetai sur le lait que je bus d'une traite malgré la chaleur brûlant ma langue et ma gorge. J'avais bien trop soif. Après, je pris deux morceaux de pain et les rangeai dans mon sac. Je n'osais rien voler d'autre, les remords me rongeant déjà. Je partis donc, refermant soigneusement la porte avant de me remettre en chemin.

Je ne savais pas exactement où j'allais et mon regard se perdait sur le décor autour de moi. Je ne regardais même pas sur quoi je marchais, ça n'avait aucune importance. Je soufflais un grand coup et une sorte de fumée s'échappa de ma bouche, ce qui me fit étrangement rire. Je me rappelais de ces doux hivers dans mon monde, avec mes parents, lorsque j'exécutais le même geste et qu'il y avait cette même fumée blanche, qui disparaissait rapidement. Tout ça me semblait si lointain désormais. Comment allaient mes parents ? S'inquiétaient-ils pour moi ? Aucune idée.
Sans m'en rendre compte, je venais d'arriver dans un petit village. C'est drôle mais quand on pense à ceux qui nous manquent, le temps semble s'arrêter. Je me demandais d'ailleurs si ça faisait longtemps que je marchais. Enfin, ça n'a aucune importance ! Je venais enfin d'arriver dans un village. Quel soulagement. Je batifolais avec insouciance lorsque quelqu'un s'exclama et apparemment, à mon attention.

AURORE ϟ Dit, ça ne t'as pas tenté de regarder ou tu marches?

Huh ? Mais de quoi parlait-elle ? Je baissais mon regard vers mes pieds et remarquai une épaisse mèche de cheveux coincée sous mon pied droit. Je le levais donc avant de m'écarter en un bond, confuse. Je me dirigeais donc vers elle. J'aurais pu m'excuser, en vérité, c'est ce que je comptais faire. Du moins, si j'avais utilisé mon cerveau et si j'avais réfléchi. Mais la parole s'activa plus rapidement que la réflexion et je lui balançais donc, avec mépris :

PANDORE ϟ Oooh ! Pauvre petite chose. T'as qu'à attacher tes cheveux au lieu de te plaindre.




code by charney

_________________
◭ Il parait que je n'ai pas de coeur... C'est vrai.
◭ Je suis une Reine, c'est évident, non ?
◭ Je suis puissante et je vais faire de vous mes esclaves ♥️.


Dernière édition par Pandore E. Summers le Mar 23 Avr - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Avoir su, j'aurais mis des bottes [Pandore]   Sam 13 Avr - 13:45


# Oh hell, no !

look where the hell you put your feets


Vu l'expression que la jeune inconnue qui avait marché sur sa crinière avait affiché en réalisant son erreur, Aurore cru un instant que malgré sa réaction peu polie - elle l'admettait -, elle allait s'excuser et se contenter de repartir tel un gentil PNJ. Mais non. Parce qu'enfin elle réalisa que si il y avait réaction, ce n'était probablement pas un personnage non-joueur. C'était une autre joueuse, malgré sa chevelure bleuté qui aurait pu en faire douter plus d'un. Les mots que l'adolescente finit par lancer firent presque exploser la blondinette toujours assise au sol d'une rage sans contrôle. Ça n'était pas son genre. Le froid et la fatigue devaient y être pour quelque chose.

Fronçant les sourcils, l'anglaise tira sa chevelure pour la ramener vers elle et la tenir dans ses bras avant de faiblement se relever et saisir son sac d'une main pendant que l'autre tenait l'amas de cheveux. Malgré la colère bouillonnant en elle, elle titubait toujours de ses jambes affaiblie par la température glaciale et frissonnait toujours assez visiblement. Son expression ne changea pas alors qu'elle commençait à répliquer à la bleutée qui apparemment avait eu le culot de lui répondre sèchement.

" Oh, mais excuses-moi très chère. J'aurais du y penser... " commença-t-elle en posant un doigt sur sa lèvre inférieure, jouant le jeu de la blonde débile jusqu'à temps de finalement reprendre brusquement en gesticulant des bras. " ...alors que je crevais de faim et que j'avais les orteils bleus après des heures de marche dans cette foutue fôret sans fin. Bien sur. Bien sur que j'aurais du penser à m'attacher à les cheveux pour que mademoiselle ne marche pas dessus. "

N'insistant pas, elle se retourna en enlaçant ses mèches entre ses bras pour qu'elles ne trainent pas au sol et se remit à chercher un bon refuge du regard sans se soucier de Pandore.


(c) Ségo Soyana sur Epicode


Dernière édition par Aurore Lenkins le Sam 11 Mai - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'ai rejoint les rangs de Neïth
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Avoir su, j'aurais mis des bottes [Pandore]   Mar 23 Avr - 8:52




We're alike in our despair,
Both lost in the unknown.

Oh dear brain... ▬ Je passais ma main sur mon front pour le masser vigoureusement du bout de mes doigts. J'aurais voulu me frapper. Pandore, pour une fois, tu pouvais pas fermer ta gueule ? Abrutie. C'est maintenant que tu réalises qu'il fallait la fermer ? C'est pas trop tôt. Mon cerveau semblait bouillonner calmement, tandis que la jeune fille vint m'interrompre dans mes pensées.

AURORE ϟ Oh, mais excuses-moi très chère. J'aurais du y penser... Alors que je crevais de faim et que j'avais les orteils bleus après des heures de marche dans cette foutue fôret sans fin. Bien sur. Bien sur que j'aurais du penser à m'attacher à les cheveux pour que mademoiselle ne marche pas dessus.

Elle avait marqué une pause entre deux phrases, montrant une attitude étrange et semblable au stéréotype créer sur les blondes. Ridicule, pensais-je. Cette gamine certainement folle, car pour avoir des cheveux aussi longs il n'y avait surement aucune autre explication que la folie, voulait se moquer de moi dans une prestation aussi pathétique ? Il y avait-il réellement quelque chose à comprendre ? Ah oui, l'imitation de la bêtise. C'était plus vrai que nature, je pense qu'il n'y avait pas besoin d'en rajouter la gestuelle. L'idiote ici, ce n'était pas moi, mais elle. Pensait-elle être à seule à avoir des besoins primaires ? Il est vrai que je m'étais récemment restaurée mais après tout, je n'avais pas mangé non plus. Soudain, je me rappelais avoir pris deux morceaux de pain. Je prenais une grande inspiration pour me calmer avant de prendre un temps pour réfléchir. Je pourrais faire preuve d'altruisme et lui donner un des morceaux. Surtout qu'ils étaient plutôt consistants. D'un autre côté... Elle avait tenté de se moquer indirectement de moi.

Je souriais naïvement avant de m'asseoir dans la neige. J'arrachais un fil qui dépassait de mon manteau pour m'en servir afin d'attacher mes cheveux en une queue-de-cheval, je n'avais pas spécialement envie qu'ils traînent dans la neige. Quelle horrible sensation est celle de sentir sa chevelure gelée et humide se coller à son dos. Même par-dessus un manteau.

PANDORE ϟ Assieds-toi.
Je lui indiquais de s'installer en face de moi en agitant mon index d'avant en arrière en pointant la zone désirée. Avant de reprendre :
PANDORE ϟ Tu as vraiment faim ? Si tu veux, on peut partager, ça ne me dérange pas. Après tout, ici, je pense qu'il vaut mieux s'entraider, sinon c'est la mort assurée...

Je sortais discrètement mes deux morceaux de pain. Ils étaient encore tièdes et moelleux. J'aurais pu m'énerver sur elle mais je pense qu'il était plus sage de faire ça. Et la fatigue m'empêchait de contre-attaquer de toute façon. Encore restait-il à ce qu'elle accepte ma proposition...


code by charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Avoir su, j'aurais mis des bottes [Pandore]   Sam 11 Mai - 13:57


# Oh hell, no !

look where the hell you put your feets


Croyant l'argument terminé, la jeune blonde ne regardait plus sa consœur anglaise. Elle avait si peu de monnaie. Que ferait-elle si elle n'avait même pas le sous pour passer une nuit sous un toit? À avoir marché des heures dans le froid, elle n'imaginait même pas à quel point la nuit pourrait être glaciale. Cela ne l'empêchait pas de penser que la chambre était la priorité pour cette nuit. Peut-être n'aurait-elle pas d'argent pour se payer à manger, mais tant qu'elle pouvait boire ça irait. Non? Mode survie : ON. Elle était si concentrée qu'elle en avait fait quelques pas quand le craquement de la neige derrière elle la fit se retourner. Elle haussa un sourcil en constatant que son interlocutrice était maintenant assise au sol et s'attachait les cheveux. Bon sang, des fois elle aurait aimé que ce soit aussi facile pour les siens.

Les mots qu'elle lançait lui firent afficher une expression de surprise. On aurait pu le prendre pour un ordre, mais...son ton ne semblait plus si hostile qu'il l'avait été plus tôt. Elle s'installa dans la zone pointée sans s'y asseoir tout de suite, se demandant ce que l'autre mijotait. Pourquoi était-elle si méfiante? Ce n'était qu'un accident cet histoire de cheveux. Quand la bleutée reprit la parole, l'adolescente se laissa presque tomber au sol devant-elle, retirant le surplus de neige sur ses cheveux avant de marmonner maladroitement une réponse.

" Oui j'ai faim...et je comprend ton point de vue. Juste que je ne pourrais pas vraiment te donner de quoi en retour pour l'instant...je ne sais même pas ou je suis. Je suis fatiguée et j'ai l'impression que mes orteils vont tomber un à un d'ici quelques minutes. Tu es certaine? "

Elle termina à peine sa phrase que son ventre laissa sortir un énorme gargouillement. Voir et sentir l'odeur des deux miches de pain fraiches avaient éveillé ses sens. Elle du se retenir de ne pas lui sauter dessus pour la prendre. Elle savait que cela impliquait qu'elle aurait une dette envers elle, mais à court de solutions, elle tendit la main pour recevoir ce qu'on lui offrait, espérant que l'adolescente n'avait pas changé d'idée depuis le début de sa réponse.


(c) Ségo Soyana sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




profil +
MessageSujet: Re: Avoir su, j'aurais mis des bottes [Pandore]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Avoir su, j'aurais mis des bottes [Pandore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ravie de vous avoir connu - Je pars dès que j'aurais fini mon rp de mort
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» J'aurais cru que...
» Tome 8 - [SPOILER] Aprés l'avoir lu...
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cursed Dream ::  :: Royaume d'Alaskys :: Plaine Sud-