AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"   Jeu 24 Jan - 19:26

Neassa Tagz, dit "Cat" ou "Caty"






ÂGE: Environ seize ans, même si il fait plus jeune par moment :3
SEXE: Ambigue ?
NATIONALITÉ: Irlandaise :3
DATE DE NAISSANCE: 01/01
DON:
Métamorphose Animale, en chat, bien entendu :3




Mon reflet dans une flaque....

Physique de Neassa
Extrait d'un travail de Neassa sur son physique exigée en cours de rhéabillitation.


Je suis plutôt mignon, même si je ne ressemble pas tellement aux autres. Je veux dire... J'ai une peau pâle et blanche, laiteuse comme dirait celle qui me loge, les cheveux bruns aux reflets roux lorsque le soleil d'été illuminé le ciel, les yeux... Ah non, je ne possède qu'un oeil, l'autre vide qui me reste étant caché par cet horrible bout de tissu qui me mange le visage et me gratte. Donc, cet unique organe de vision possèdent une prunelle rougeoyante, du à cet horrible bout de verre que je porte pour me protéger des UVs, comme dise les autres. Protection spéciale et efficace.
Bref, à part mes yeux et mes cheveux, je suis ce qu'on pourrait qualifier d'imberbe, même si ce n'est pas la qualité principale qui ressort lorsque l'on me voit. Ce sont plus mes muscles souples et habitué à l'effort physique prolongé, comme la course, ou bien les jeux en pleine air... Bien que la femme qui s'occupe de moi ne tolère pas que je rentre de la chasse avec du sang sur les vêtements. Allez la comprendre...

Parlons maintenant de ses bouts de tissu que je porte pour me protéger du froid et que nous appelons plus communément vêtements. Composés de deux gants qui recouvre la totalité de mes avants-bras et dont les bouts métalliques évoque des griffes, elle s’agrémente en outre d'un jouet qui m'amusera toujours autant, mon écharpe à grelots, et d'une paire d'oreille de chat. Un pantalon cours complète l'ensemble, dénudant mes tibias et se finissant sur mes pieds nu. J'aime beaucoup cet ensemble et j'en prend grands soin, contrairement à ce que peuvent penser les autres. Je possède du matériel à couture dans une poche pour le réparer en cas de besoin !

Mental de Neassa
Extrait du carnet du Psychologue chargé de suivre Neassa dans sa phase de réhabillitation.


Cet enfant est juste très étrange. J'ai déjà diagnostiqué chez lui plusieurs tares génétique qu'il va falloir corrigre. Il souffre de folie et se prend à moitié pour un chat, est atteint de sadisme envers les petits animaux et de comportement asocial. J'ai un premier pas aujourd'hui lors de ce premier contact, et pu élucider un grands mystère à propos de cette personne et découvert son sexe.
[...]
Une autre chose m'a sauté au yeux pendant notre séance d'aujourd'hui : le garçon cache des mutilations autour de ses doigts...
[...]
Il serait atteint d'une légère schizophrénie...
[...]
Intelligent, plus que ne le laisse supposé son état semi-bestial. Il ferait également des crises où il deviendrait très aggressif et mordrait quiconque essaye de s'approcher.
[...]
Je n'arrive plus à le saisir : alors que tout les autres deviennent amorfes à ce stade du traitement, lui semble encore changeant et débordant d'énergie à chaque visite. Cette fois, ses yeux pétillaient. Aurait-il... Découvert quelque chose qui lui redonne cette arrogance caractéristique ?
[Les pages suivantes sont vierges ou déchirées.]





Quatre questions a Cheshy ♪

Pourquoi avez-vous acheté le jeu Cursed Dream ? Et à quoi vous attendiez-vous en l'achetant ? (5 lignes minimum)
Je ne l'ai pas acheter, je l'ai trouvé. Il était déjà lancé et allumer sur une de ses machines qui change les gens en NEET. A vrai dire, c'est plus en voyant la page vierge que je me suis approchez, curieux. Je ne pensais pas que le Dr cachait ce genre de choses dans son bureau, je m'attendais plus à des dossiers sur les patients.Mais bon... Cette page d'erreur qui s'affichait m'intriguait, alors j'ai cliqué sur le bouton pour... La remettre normal. Comment on dit déjà ? Actua.. Enfin bref. Et là j'ai vu la page qui clignotais... Vous connaissez la suite.

Expliquez votre arrivée dans le monde de Cursed Dream, dans la zone de départ. (10 lignes minimum)
La première chose que je me souviens, c'était le contact froid et humide de la neige. J'étais... Tombé sur le sol, le visage enfoui dans cette couche blanchâtre de neige, et j'ai éternué. J'avais froid. La seconde chose qui m'a perturbée quand je venais d’apparaître, c'était cette voix dans ma tête, qui me disait: "Vous obtenez un sac moche, rapiécé et inutile, puisqu'il est vide."

...

J'ai passé cinq minutes à chercher ce foutu sac avant de voir cette chose bizarre qui clignotais devant mes yeux. Énervé, je me souviens avoir voulu cogner dedans et l'avoir fait, ce qui avait fait apparaître le fameux sac. Ensuite, je l'ai regardé perplexe en me demandant comment, puis j'ai réaliser que ça devait avoir un rapport avec ce machin clignotant qui avait disparu. J'ai..... Cligner l'oeil et je me suis retourné pour voir où j'étais, le sac à la main, avant d'entendre cette voix qui me disait à nouveau dans ma tête.

"Vous obtenez une orange dans votre inventaire."

Une orange ? Ce fruit déguelasse et trop amère ? Cette voix n'aurait pas pu me donner une bonne cottes de porc ou un roti d'oiseaux ? Frustré, je la sortis de mon sac et la garda en main. Cela pourrait être utile pour plus tard. J'entendis ensuite cette fameuse voix me parler de l’acquisition d'un don.... Ça se mange ? Je n'est toujours pas compris ce que c'était.

Je suis ensuite partie de cette clairière...

Qu'avez-vous fait ensuite ? Comment vous êtes vous sentit ? (8 lignes minimum)
J'avais faim et j'étais seul sur une terre inconnu, alors j'ai décidé de chasser. J'ai lancé une orange dans la tête d'un oiseaux, et cela l'a assommer. Bref, je vous passe le festin que j'en ait fait !

Ensuite, je me sentais mieux, même si des questions germait dans mon esprit : Combien de temps s'était-il écouler depuis mon arrivée ? Pourquoi j'étais dans les pommes ? C'était quoi cette voix ? Je crois que j'ai marché sans m'en rendre compte vers une ville, et c'est arrivé dans ce lieu sympathique que je me suis réstaurer pour la seconde fois, en attrapant un poulet. Des souvenirs me remontaient en tête, sur cette fameuse voix qui m'avait parlé d'un jeu... Mais quel type de jeu ? Intrigué par la tournure des évènements, j'attendais la suite avec anxiété et impatience, car c'était toujours mieux que... Là-bas.

Quel territoire vous attire le plus ? Pourquoi ? (3 lignes minimum)
Le fond de l'Océan ! Il y a des poissons dans l'Océan, et c'est très bon ! De plus, cela doit être plus facile que dans le désert ou bien sur les terres gelées pour se nourrir et survivre ! Oui, l'océan me semble parfait pour vivre ! *ronronne*



Élément complémentaire : L'Institut.



L'Institut de réhabilitation et de réinsertion sociale était, contrairement à ce que son nom pompeux indiquait, un bâtiment d'apparence sordide où toute personnes sensées ne souhaiterait jamais aller. Les gens du coin l'avait surnommée la Décharge sociale. Il est vrai que les individus qui passait entre les mains du Centre étaient des criminels ou bien des personnes à moitié folle, ou bien homosexuels : ce genre de bâtiment étaient financé par des organisations et touchait une subventions de l'Etat pour corriger ses "tares" génétique. Bien entendu, cet argent ne quittait pas le compte en banque du Directeur, la seule chose qui n'était pas détourné permettait à peine de payer la nourriture, les factures, et les employés. Les conditions de travail et les salaires étaient si horrible que l'on pouvait supposé que ce qui y restait était eux aussi atteint d'une sorte de démence, de sadisme.

Car oui, l'Institut employait des méthodes violents et humiliantes pour corriger ses "dégénérés". Coups, humiliation, électrochoc, tout était bon pour changer les "patients" en personne relativement capable de vivre avec les autres. Leurs hauts taux de réussite leurs valait une réputation mondiale, bien que les chiffres étaient truqués : tout ceux qui se suicidait ou était victimes "d'accident" n'apparaissait pas dans les statistiques.

Cette Institut, dirigée par le directeur, était en faite mené d'une main de maître par le docteur Does John, éminent psychologue et psychanalyste. Ce monsieur était en réalité le numéro deux de l'Institut, puisqu'il existait un directeur qui était perpétuellement absent. C'était donc cette homme, d'une trentaine d'année, à l'aspect très jeune, qui gouvernait cet endroit. Il est amusant de constaté qu'en dehors du travial, c'était "Monsieur bien sous tout les rapports", mariée à une jolie jeune femme et avec deux enfants, mais qu'une fois le pieds posé dans l'Institut, il devenait un monstre de sadisme envers ses patients, les menant à la baguette et au fouet, et infligeant la Terreur parmi eux.

Ce docteur allait rencontrer aujourd'hui le Chat, cet humain à l'esprit à demi-félin et doté d'une grande innocence, son esprit ne connaissant pas la souffrance humaine et ne réclamant que quelques besoin simple : manger, boire, dormir, jouer. Ce n'était pas pour cela qu'il était dénué d'intelligence : il savait parlé, et même mieux que certains adultes, il était aller jusqu'au collège en cours, bien qu'il dormait plus souvent sur la table qu'il écoutait, et il aurait pu continuer loin si son esprit étrange n'avait pas jugé qu'il était inutile de passer ses journées au sein de bâtiments miteux à écouter des professeurs soporifique. Ce chat nous provenait tout droit d'Irlande où son foyer socio-éducatif l'avait envoyé en désespoir de cause. Il était actuellement menottés et tirés par deux gardes qui le traînait jusqu'au repaire du Dr.

L'antre de cet homme était conçu pour impressionner, avec ses meubles en bois lustrés et ses gravures dans le bureau d'ébène. Un tableau de maître représentant le châtiment de saint de la bible était suspendu au dessus de lui, pour mettre mal à l'aise les interlocuteurs. La porte était dissimulé dans les tapisserie murale pour empêcher les patients de fuir, et deux mastodonte musclés se tenait juste autour. Les gardes entrèrent donc dans cette pièces et firent s’asseoir prestement le chat, avant de partir en vitesse. Mieux valait ne pas rester près du Dr John pendant ses séances.

L'homme en question était assis dans un luxueux fauteuil de cuir rouge, les mains croisées et semblant en pleine réflexion philosophique sur un sujet compliqués. Un livre de Freud était ouvert devant lui, sur les rêves. Il laissa plusieurs minutes au nouveau venu pour détailler les lieux et sourit devant l'air d'enfant de cet étrange individu, occupé à détailler les lieux, le rendant innocent et, quelques part, mignon.

Soudain le Dr John jugea qu'il était temps de passer aux choses sérieuses et referma le livre, qu'il laissa poser sur un coin de son bureau. Il ouvrit ensuite un tiroir et en tira une pile de dossier qu'il feuilleta tranquillement, cherchant dans la pile de feuille ce qui l’intéressait:

« Neassa... Neassa Tagz... »

Le Chat releva ses sourcils et fixa le psychologue dans les yeux. Les gens de son entourage l’appelait "Cheshy", "Cat" ou "Catty", mais pas par son vrai prénom. Ceux qui l'appelait comme cela était en général des personnes que le Chat n'appréciait pas. Les autres... La seule personne qui pouvait l'appeler Neassa était...

« Bien. Neassa Tagz, né le premier Janvier de l'année... Excentrique, souffre de trouble psychologique majeur avec prise pour un animal, tendance au sadisme envers les animaux et comportement asociaux. Sexe inconnu dans ce dossier, Treize ans... . »

Le médecin tiqua à ses dernier mots, et regarda le Chat plus longuement. Ses lèvres se retroussèrent en un sourire pervers et malsain tandis que l'esprit tourmenté de l'adulte méditait.

« Est tu un garçon... Ou une fille ?

- Qu'est ce que cela implique ? Avoir ou non quelques choses entre les cuisses ? Rien d'intérresant pour votre travail. Monsieur. »

Le Chat s’était exprimer posément et ramena ses menottes à son visage pour se gratter l'oreille, sa véritable oreille et non les deux bouts de plastique visée dans ses cheveux. Le Dr John soupira en entendant cette réponse provocante à la question et fit signe à ses deux soldats pour que ceux-ci attrape le garçon. Immobilisé, une lueur de panique traversa son regard rouge à cause de ses lentilles, ce qui amusa le docteur. L'homme en blouse se leva donc et fit le tour de son bureau pour se planter face au Chat et le toiser du regard,

« Mon petit. Sache qu'ici on aime pas tellement ceux qui veulent jouer au plus malins. Alors... Les gens comme toi, on les punis. »

Le coup partit droit dans l'estomac du jeune adolescent et lui arracha un cri de douleur et un spasme. Il cracha du sang au sol tandis que la vue lui tournait et sentit que l'autre vérifiait de quel genre il était, à l'ancienne. Un grognement bestiale sortit de la gorge du Chat pour forcer l'autre à ce reculer, ce qu'il fit. De toute façon, le Dr John en avait fini avec cet inspection de routine. Il gribouilla dans un carnet en souriant, puis releva le nez vers le Chat.

« Bien. Lâchez le, vous autres. Nous allons parler, »

Le Chat fixa à son tour le médecin tandis que les deux gardes s’exécutèrent et repartirent décorés le fond de la salle. Sa manière d'agir alors que la douleur était encore présente dans son ventre était étrange et laisserait perplexe plus d'un scientifique. Il était immobile et fixait sans ciller l'adulte qui venait de le frapper, sans manifester d'émotion, comme un Chat. Son cerveau faisait marché les engrenages de ses pensées et rangea le Docteur dans la catégorie des "grands malades", associé à celle des individus détestables. Comme les autres...

« Parle-moi de ton affection pour les chats.
- ...cela... Remonte à quelques années... »

C'est ainsi que le Chat se mit à débiter mensonges sur mensonge pour satisfaire la curiosité malsaine du Dr John, préférant risquer les coups plutôt que lui parler de lui. Le brun avait compris que les autres patients finissait par être traumatisé par cet homme qui leur arrachait leurs secrets un à un pour les briser ensuite. Il était écraser par terre, son ensemble déchiré à moitié par les coups, et il entendit cet infâme Dr John dire à ses hommes que cette méthode de rééducation était la meilleur et la seule applicable sur ses "dégénérés". L'instinct animal née de sa folie ne fit qu'un tour et il se releva pour ce jeter sur cet ignoble individu, le griffant avec ses ongles et cherchant à l'étrangler en feulant. Le Dr John vit sa vie défiler devant ses yeux avant que des gardes le sauve et qu'il puisse réajuster sa cravate. Il ordonna à ses fidèles de bouclier le Chat dans le quartier le plus sécurisé, sans eaux ni nourriture pendant une semaine.

Lorsque les deux mastodontes furent sortis de son bureau, il alla s'accouder à la fenêtre et essuya le sang laissé par une blessure au dessus de l'oeil.

« Un cas bien difficile... Mais nous le materons... »

Au même moment, dans les tréfonds de son inconscience, une petite voix murmurait au Chat...

« Tu seras le premier à réussir à fuir d'ici... Le seul... »



& You.

T'as quel âge ? 16ans, et dix-sept dans pas longtemps les jeunes !
T'es une fille ou un garçon ? Un mec. Virils -meurs-
Quel est le personnage de ton avatar ? Chat de Cheshire de Pandora Hearts !
T'es arrivé comment sur le forum? Y'a quelqu'un qui m'a ramener... m'a dit de vous dire son nom pour la monnaie ! C'Steven !
T'en penses quoi ? Bah si je suis dessus alors que j'avais dit que je prenais plus de forum, c'est qu'il me plait ! *w*
T'as lu le règlement ? Non. J'l'ai mangé. 'Vec du ketchup.
C'quoi le code ? Code validé par le Panda.


Dernière édition par Neassa Tadz le Sam 26 Jan - 13:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"   Ven 25 Jan - 19:57

J'ai fini ma fiche, ou quasi, j'attends la réponse de Pandore :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"   Sam 26 Jan - 14:06

Re-bienvenue~ o/
J'aime beaucoup ton perso °^°

_________________

▬ By April Prescott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"   Sam 26 Jan - 14:08

M-merci ! **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"   Sam 26 Jan - 14:26

De rien~ o/

_________________

▬ By April Prescott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'ai rejoint les rangs de Neïth
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"   Lun 28 Jan - 18:34



► Te voilà enfin plongé dans le vaste monde de Cursed Dream. Prépare-toi à braver de grands dangers et à te battre pour ta survie.
► Tu peux désormais aller poster ta fiche de relations ici
► Tu peux aussi demander un rp ici
► Si l'envie t'en prend, tu peux aller flooder et bavarder avec les autres membres dans la section créée pour ça.
► Amuse-toi bien ♥

_________________
◭ Il parait que je n'ai pas de coeur... C'est vrai.
◭ Je suis une Reine, c'est évident, non ?
◭ Je suis puissante et je vais faire de vous mes esclaves ♥️.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je reste neutre
avatar

profil +
MessageSujet: Re: Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"   Lun 28 Jan - 18:35

PANDOOOOOOOOORE JE T'AIIIIIIIIMEUUUUUUU---
A-ahem. Merci ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




profil +
MessageSujet: Re: Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Neassa Tagz : "Wh-what ?! I'm not human, I'AM CAT !!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» human BOMB
» Human shields used at the border
» 'cause i'm only human after all, don't put your blame on me. (sully)
» Black immigrants see personal triumphs in Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cursed Dream ::  :: « Identification » :: Présentations validées-